Indicateur financier PME
Notre blog

Indicateurs financiers & PME : Quels Kpis suivre en 2024 ?

Lecture: 5min – Le 31 mai 2024

« Tout ce qui se mesure s’améliore ». Et quand il s’agit de croissance pour son entreprise, la mesure se fait justement par des indicateurs de performance ! Les Kpis (acronyme de « Key Indicator Performance ») sont des outils primordiaux pour évaluer la santé financière de l’entreprise, tirer la sonnette d’alarme et prendre des décisions stratégiques éclairées qui lui permettront de booster son activité. Mais quand on se plonge dans le vaste univers des KPIs, difficile parfois de s’y retrouver tant la liste des données est longue ! Aux côtés de notre partenaire Regate by Qonto, Antoine Visseyrias DAF à temps partagé Acting, vous aide à choisir les Kpis essentiels à votre entreprise !

 

 

Kpis : quelques clés pour bien les choisir !

 

Mais avant… c’est quoi exactement un KPI ? 

 

Un KPI (Key Performance Indicator), ou indicateur clé de performance en français, représente une mesure quantifiable (et donc issue d’une donnée chiffrée !) utilisée pour évaluer l’efficacité d’une entreprise, d’une équipe ou même d’un individu dans l’atteinte de ses objectifs stratégiques et opérationnels. Ces indicateurs représentent des outils de gestion et de pilotage primordiaux pour :

 

Évaluer l’efficacité des actions menées

Suivre la progression vers des objectifs définis

Identifier des pistes d’amélioration

Prendre les bonnes décisions au bon moment pour l’entreprise.

◉ Agir rapidement et efficacement

 

Comment bien choisir les Kpis financiers pour son entreprise ? 

 

Comme souligné au début de cet article, il n’existe pas un seul Kpi, mais bien une multitude de Kpis pour toutes les entreprises. Et attention : ces derniers sont divers et variés, d’autant plus lorsqu’ils sont combinés eux-mêmes à d’autres indicateurs clés et données… ouvrant ainsi un champ infini de possibilités !

 

Dans ce vaste univers des KPIs, la principale erreur serait donc se noyer dans un tableau de bord XXL et donc très peu lisible. Le conseil de notre expert ? Concentrez-vous sur ceux qui sont vraiment utiles et pertinents pour générer de la croissance au sein de votre entreprise !

 

Pour bien définir ses Kpis financiers et les mettre en musique, il conviendra pour chacun de se poser les bonnes questions, comme :

 

Quelles décisions cet indicateur va-t-il me permettre de prendre ?
Comment va-t-on collecter la donnée ou la produire ?
Comment va-t-on partager les résultats en interne et en externe ?

 

Les indicateurs clés de performance : une large famille !

 

Il existe actuellement plusieurs types Kpis financiers pour suivre la santé financière de l’entreprise, mais aussi évaluer ses performances sur une période donnée.

 

Ces indicateurs de performance peuvent être catégorisés en plusieurs grandes familles, à savoir les…

 

Kpis incontournables, à suivre impérativement quel que soit son secteur et stade d’avancement

Kpis spécifiques à l’entreprise et son secteur d’activité

Kpis contextuels, en fonction du marché dans lequel évolue l’entreprise

Kpis extra-financiers, de plus en plus plébiscités aujourd’hui

 

 

webinaire indiateurs financiers acting regate

 

Ce webinaire animé par Antoine Visseyrias, DAF à temps partagé chez ACTING et Laura pallier, co-fondatrice chez Regate by Qonto, reprend les KPIs financiers indispensables pour piloter efficacement son entreprise. Il aborde également la méthode pour recueillir les bonnes données, comment les traiter et les communiquer en interne ou en externe. Découvrez le replay de leur intervention ainsi qu’un résumé à travers cet article !

 

 

Les indicateurs clés de performance incontournables

 

Parmi les nombreux KPIs financiers disponibles, certains sont considérés comme incontournables en raison de leur pertinence universelle et de leur capacité à fournir des insights précieux sur la santé globale de l’entreprise ! Quel que soit le stade d’avancement, le secteur d’activité ou encore le contexte dans lequel l’entreprise évolue, ces indicateurs devront faire l’objet d’une attention toute particulière et continue de la part du dirigeant et du Directeur Financier qui l’accompagne.

 

💡 Bon à savoir

Dans un contexte économique de plus en plus tendu et face à des contraintes budgétaires accrues, de nombreux dirigeants se tournent désormais vers des prestations de services en temps partagé. Cette approche apparaît comme une solution judicieuse pour mettre l’entreprise sur de bons rails et offrir aux entrepreneurs une perspective globale sur la santé financière de leur société. L’externalisation de la direction financière d’une PME (ou tout autre entreprise !) permet de rationaliser les coûts tout en bénéficiant de l’expertise nécessaire pour piloter efficacement les aspects financiers.

 

Les indicateurs financiers à surveiller en permanence 

 

Chiffre d’Affaires
Marge brute
Indicateurs financiers en lien avec le BFR
(stock, fournisseur, solde client…)

 

Différents périmètres d’analyse

 

Le caractère essentiel de ces indicateurs financiers peuvent également pousser à une analyse plus structurée, offrant ainsi une meilleure cartographie des performances de l’entreprise, à savoir :

 

Marge brute : analyse par gamme ou famille de produit/ service
Chiffre d’affaires : analyse par par client et/ou par produit / service

 

Différentes formes d’indicateurs

 

Au-delà de leur nombre, ces Kpis financiers peuvent aussi se décliner sous 2 formes, à savoir :

 

Un montant brut (ou agregat) (ex : moyennes des ventes mensuelles…)
Un ratio, calculé sur la base d’un autre indicateur (ex : Taux d’acquisition)

 

💡 Bon à savoir 

Dans le cas où votre entreprise fait l’objet d’une saisonnalité, comparer ses performances avec celles de l’année passée offrira une meilleure vision. Dans le cas contraire, une analyse mensuelle permettra d’apprécier son évolution. 

 

Les indicateurs spécifiques en fonction du secteur d’activité

 

Une fois les indicateurs clés de performance essentiels intégrés au tableau de bord de l’entreprise, le deuxième exercice sera de déterminer les Kpis spécifiques à son activité. En effet, d’un secteur à une autre, ces Kpis financiers différent totalement !

 

Pour illustrer ce point, prenons 5 exemples concrets d’entreprise et leurs Kpis associés :

 

Entreprise avec une activité SaaS / Logiciel

Revenu récurent (alias MRR, la principale « metric » pour cette activité)

Coût d’acquisition client

 

💡 Attention à bien comparer certaines données ! Vous avez alloué un budget marketing pour une campagne ? Comparez ces investissements avec le chiffre d’affaires généré ! En effet, si ce coût est supérieur aux revenus, une révision de la stratégie s’impose ! 

 

PME industrielle 

Kpis financiers en lien avec la méthode « DDMRP » (Demand Driven Material Requirements Planning) *

Coût de maintenance des machines (pour anticiper une éventuelle campagne de renouvellement du parc et maitriser les coûts opérationnels)

 

💡La méthode DDMRP : Le DDMRP est une méthode de planification de la production. Elle permet de piloter la supply chain par la demande, en l’incluant totalement dans la gestion des flux de production.  

 

Agence de communication 

Dans ce type d’entreprise, on peut notamment parler de Kpi de gestion de projet :

Coût par projet

Coût par événement
Marge brute

 

Secteur de la restauration 

Coût des matières premières

Coût de la main d’oeuvre
Taux d’occupation (à comparer en fonction de la saisonnalité !)

 

PME du BTP 

Il s’agira ici d’une approche de rentabilité par chantier avec :

Coût de la main d’oeuvre
Nombre d’heures facturées
Marge / budget

 

💡A noter : Ces indicateurs spécifiques sont des sources d’informations primordiales pour évaluer la valeur l’entreprise, que ce soit dans le cadre d’une levée de fonds ou d’une éventuelle revente. Leur importance peut varier en fonction du secteur d’activité : pour les entreprises en SaaS par exemple, le revenu récurrent mensuel (MRR) sera davantage examiné, tandis que pour les PME industrielles, l’EBITDA attirera une attention toute particulière.

 

Directeur financier temps partagé

 

 

Les indicateurs en fonction du contexte dans lequel évolue la PME

 

En complément de ces KPIs essentiels et spécifiques, d’autres kpis financiers peuvent être particulièrement pertinents pour évaluer la performance et la santé globale d’une PME. Ces indicateurs peuvent être adaptés en fonction du contexte dans lequel évolue l’entreprise et de ses objectifs spécifiques.

 

Les covenants bancaires 

 

Cette clause contractuelle établit des conditions spécifiques que l’entreprise doit respecter tout au long de son prêt.

Les covenants bancaires assurent à la banque que :

L’entreprise se trouve dans de bonnes conditions pour rembourser son emprunt
L’argent généré sert en priorité sur la dette que sur d’autres types de dépenses (ex : cette clause peut comprendre un seuil limite de dividendes que l’entreprise peut verser)

 

💡Bon à savoir : Bien qu’imposée par la banque, cette clause reste négociable en fonction de son activité !

 

Les données stratégiques 

 

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises adoptent la méthode OKR (acronyme de « Objectives and Key Results »). Cette approche consiste à définir dans un premier temps des objectifs pour l’entreprise, puis à y associer des KPIs pour chaque équipe, service et collaborateurs afin de les atteindre. Une pratique qui permet ainsi d’aligner les objectifs individuels avec les objectifs globaux de l’entreprise !

 

💡 Bon à savoir :
Ces « Key Results » doivent non seulement être définis avant l’élaboration même du budget mais aussi être intégrés par la suite dans un reporting mensuel. Cette pratique exige également de communiquer les résultats à l’ensemble des équipes afin de garantir leur adhésion et leur implication. 

 

Les ratios opérationnels 

 

Ils servent à mesurer l’excellence opérationnelle de l’entreprise. Bien que certains s’approchent des données financières (ex : marge par opérateur), d’autres restent purement liés aux opérations.

 

Exemples :

Nombre d’heure de production sur un mois donné

Taux d’utilisation & disponibilité des machines

 

A noter que dans le cas d’une activité liée à une saisonnalité, ces ratios peuvent être mesurés sur une journée (ex : Chiffre d’affaires journalier d’un restaurateur durant l’été)

 

Et aussi… l’extra-financier ! 

 

Exigées par le cadre légal, mais aussi par les investisseurs et les clients, les données extra-financières occupent de plus en plus de place dans les organisations. Et cette tendance compte bien s’accentuer avec la CSRD, déjà en vigueur depuis début 2024, qui en plus des grandes entreprises, demandera des comptes également aux PME et startups dans les années à venir.

 

Aujourd’hui, la Direction financière renforce sa position de « co-pilote « dans la mise en place d’une stratégie RSE. Pourquoi ? Car dans le déploiement de cette politique, la mise en place d’indicateurs pertinents est indispensable ! Et qui de mieux que le DAF pour mener à bien cette mission ? Déjà au cœur du réacteur, cet expert de la finance se présente comme un acteur de premier plan pour accompagner cette transition, poser les premières briques et assurer son suivi (ex : définition des indicateurs clés, identification des outils à utiliser pour obtenir la data, réalisation d’un reporting extra-financier, intégration dans le reporting financier …etc)

 

Quelques exemples d’indicateurs pour mesurer son impact environnemental

Émissions Carbone
Production de déchets
Suivi de consommation d’énergie /eau

 

💡Bon à savoir :
Les investisseurs sont aujourd’hui davantage sensibles aux critères RSE. Pour encourager les TPE, PME et ETI à s’engager dans des projets de transition écologique et énergétique, de nouveaux dispositifs ont été mis en place, tels que le Prêt Vert de Bpifrance. Un prêt qui nécessite notamment de fournir un Diag Eco-Flux !

 

C’est également le cas du côté des banques qui ont adopté cette approche. Certaines notamment ont mis en place des budgets spécifiques permettant aux entreprises ayant une politique RSE d’emprunter à des taux bonifiés.

 

Les KPIs financiers sont des outils indispensables pour le pilotage d’une entreprise. En sélectionnant soigneusement les KPIs les plus pertinents et en les intégrant dans un système de reporting régulier, les entreprises peuvent obtenir une visibilité claire sur leurs objectifs stratégiques et opérationnels. Compte tenu de leur importance cruciale pour la survie et la croissance de l’entreprise, il est vivement recommandé de se faire accompagner sur ces sujets par un Directeur Administratif et Financier expérimenté. Et pourquoi pas même, par un DAF à temps partagé ? Associé à des outils performants comme Regate by Qonto, qui propose une plateforme de gestion financière tout-en-un, cet accompagnement deviendra un atout majeur pour progresser plus rapidement et atteindre de nouveaux sommets ! Contactez-nous.

 

 

 

 

D’autres articles qui pourraient vous plaire

#ActingTeam : Rencontre avec Guillaume Camus, DAF à temps partagé à Lyon
RSE : Vers une nouvelle approche en Finance, Ressources Humaines et Office Management !
#ActingTeam : Rencontre avec Sylvain Pont, DAF à temps partagé à Lyon
Des compétences de haut niveau aux parcours riches
Des profils adaptés pour une intervention au bon niveau
Un réseau d’expertise et d’entraide très actif

Des questions ?

Vous souhaitez découvrir notre accompagnement en direction financière à temps partagé ?