daf levée de fonds
Notre blog

Levée de fonds : 5 bonnes raisons de faire appel à un DAF !

Lecture: 5min – Le 25 juin 2023

Vous souhaitez vous lancer une la levée de fonds mais les termes tels que « pitch deck », « roadshow », « cash runway », « due diligence », ou encore « valorisation » ne vous sont pas vraiment familiers ? Alors quoi de plus naturel que de solliciter un expert en la matière pour vous guider dans cette nouvelle aventure ? Pour vous accompagner à toutes les étapes de la levée de fonds, le Directeur Administratif & Financier est sans aucun doute la personne toute trouvée ! A travers cet article, découvrez les 5 bonnes raisons de faire appel à lui avant de vous lancer.

 

Parlons chiffres, parlons stratégie… parlons levée de fonds !  

 

Bien comprendre les attentes des investisseurs  

 

Avant toute chose, il est essentiel de rappeler un point crucial : lorsque vous vous engagez dans une levée de fonds, vos principaux interlocuteurs seront avant tout des investisseurs. Et ces investisseurs ont tous une motivation commune : minimiser les risques et obtenir le meilleur retour sur investissement possible (alias ROI pour les initiés). Vous l’aurez donc deviné, quand on parle levée de fonds, les chiffres entrent inévitablement en jeu !

 

Face à constat, les dirigeants n’ont d’autre choix que de se plonger dans la création de données chiffrées, de reporting et de différentes analyses. Un travail fastidieux et chronophage pour ces derniers, déjà bien occupés à gérer les multiples facettes de leur business ! Et qui de mieux qu’un Directeur Administratif & Financier, dont c’est justement le métier, pour assumer cette mission ? En étroite collaboration avec le dirigeant, cet expert de la finance est en mesure de produire efficacement et rapidement toutes ces précieuses données attendues par les investisseurs. Sa parfaite connaissance des attentes de ces derniers, combinée à sa compréhension de l’entreprise, lui permettront de déterminer quels indicateurs seront les plus pertinents à mettre en avant. Et aussi ? De soulever les actions à entreprendre pour améliorer la santé financière de l’entreprise !

 

💡 Bon à savoir :

Après des années exceptionnelles en matière de levée de fonds, les conditions de financement des entreprises ont tendance aujourd’hui à se durcir. En effet, le contexte économique actuel incite à les investisseurs à se détourner du risque et les rend plus exigeants. Les entrepreneurs doivent donc redoubler d’effort pour maximiser leurs chances de réussite ! 

 

Poser les bases et définir la stratégie à mener  

 

Au-delà de l’aspect opérationnel, le Directeur Administratif & Financier dispose également d’une casquette de « stratège ». Dès lors qu’il est sollicité pour mener une levée de fonds, cet expert de la finance déroule sa « check list ». Son objectif ? Dresser un audit complet de l’entreprise et détecter les éventuels « deals breaker » qui pourraient freiner la suite du processus. Après cette phase d’analyse, il détermine non seulement le besoin de financement réel mais peut également établir toute une stratégie autour. Car oui… il n’y a pas que les VCs pour lever des fonds ! En effet de nombreuses autres pistes existent, comme les financements non-dilutifs par exemple.

 

En tant que Business Partner, il est également là pour conseiller et challenger les dirigeants sur leur entreprise et les différentes hypothèses. En toute objectivité, il analyse chaque scénario pour soulever les forces et les faiblesses de chacun.

 

Bien ficeler son dossier… pour le faire remonter en haut de la pile ! 

 

Toujours dDans l’optique d’être bien préparé, le Directeur Administratif & Financier guide les entrepreneurs sur les documents à produire et la roadmap à suivre. La qualité d’un dossier reflète tout le sérieux d’une entreprise. Sa construction doit donc être soigneusement travaillée pour :

 

Crédibiliser le projet (car oui, un dossier brouillon avec des pièces manquantes ne fait jamais du plus bel effet…)

Créer une bonne première impression (rappelez-vous qu’il n’y aura pas de deuxième chance !)

Éviter les allers-retours

…. et ainsi accélérer les échanges !

 

Faire appel à un expert permettra ainsi de ne rien oublier ! A noter qu’il peut réaliser et apporter son éclairage sur de nombreux documents comme le Business plan et le Pitch Deck.

 

La modélisation du Business Plan  

 

Elément essentiel de la levée de fonds, le Business Plan expose les projections chiffrées du projet sur les prochaines années, conséquence de la roadmap stratégique que souhaite mettre en œuvre le(s) dirigeant(s). En découlent tous les principaux ratios nécessaires à la levée de fonds :

 

Historique de la société (pour bien prévoir, il faut commencer par regarder le passé),
Développement de la technologie : embauches d’ingénieurs Tech, investissements dans des prototypes ou autres…
Stratégie de développement / go-to-market : investissements marketing / dimensionnement d’une équipe de sales…
Recherche de financement (subventions, levée de fonds…) et construction des dossiers…etc
… pour aboutir au besoin de financement global, lui-même réparti entre différentes sources de financement (subvention, non dilutif, equity complémentaire…)

 

La partie « financière » du pitch deck  

 

Le pitch deck présente le projet dans toutes ses principales dimensions, notamment la description de l’équipe, la problématique résolue, le marché, la compétition, la stratégie de go-to-market, l’historique de développement et les projections… Les chapitres de cette présentation sont consacrés aux chiffres (historiques et prévisionnels), et pourront être réalisées par le DAF ; d’autant plus que les investisseurs voudront probablement faire des vérifications (due diligence) plus tard dans le processus de levée de fonds. D’où l’importance de bien préparer ces chiffres en amont !

 

Directeur financier temps partagé

 

 

Rassurer les investisseurs  

 

Une fois toute la phase de préparation terminée, le travail du Directeur Administratif & Financier ne s’arrête pas là. Maintenant… place à l’action ! Un professionnel de la finance qui interagit avec un autre professionnel de la finance… forcément le dialogue se crée plus facilement sur la partie chiffrée ! Avoir un Directeur Administratif & Financier à ses côtés a donc tendance à rassurer les investisseurs et à créer la confiance, ingrédient essentiel pour réussir sa levée de fonds.

 

Alors que les dirigeants présentent l’entreprise et le projet de développement, le DAF apporte de son côté des preuves chiffrées qui renforcent la crédibilité du projet. C’est sans compter que le Directeur Administratif & Financier parlera le même langage que l’investisseur. Ainsi, au courant des meetings, il pourra rebondir plus facilement et aller plus loin dans les échanges ! Un gain de temps et d’efficacité pour les deux parties.

 

D’autre part, le DAF dispose de son propre carnet de contacts (Réseaux de Business Angels, fonds d’investissement…) avec qui il a déjà interagi pour le compte d’autres clients. Il peut donc plus facilement réaliser la mise en relation avec le dirigeant. Qui plus est, en initiant le contact, il apporte encore davantage de crédibilité au dossier.

 

💡 Bon à savoir :

Même si le DAF est en première ligne pour décrire les chiffres, il ne fait que dérouler les projections découlant de la stratégie souhaitée par le(s) dirigeant(s), et élaborées ensemble durant la phase de préparation. Le dirigeant reste bien sûr le capitaine à bord, avec le DAF en soutien ; ce binôme étant en première ligne pour répondre aux questions et challenges des investisseurs. D’où l’importance de la transparence et de la confiance établie entre entrepreneur & DAF

 

 

Réussir sa Due Diligence   

 

Étape clé de la levée de fonds, la Due Diligence est le processus par lequel l’investisseur examine de manière approfondie les informations financières, légales et opérationnelles de l’entreprise avant de s’engager officiellement. Il s’agit d’une étape intermédiaire, située entre la validation de l’intérêt de l’investisseur et le closing.

 

Durant cette phase d’audit, les investisseurs (et/ou les conseils mandatés) procèdent à une multitude de vérifications pour se rassurer sur les bases de leur futur investissement : statuts de l’entreprise, comptes historiques, validité des brevets, revue des contrats clients, projections financières… de nombreux documents sont passés au peigne fin ! En tant que premier point de contact, le DAF joue un rôle d’autant plus important à cette étape. Il aura la responsabilité de mettre à disposition toutes les informations nécessaires dans la « data Room » et de répondre rapidement aux questions posées. Confier cette tâche au DAF est préférable pour maintenir la confiance déjà établie avec les investisseurs. En effet, la moindre erreur pourrait être fatale et interrompre net les échanges déjà établis depuis parfois plusieurs mois !

 

💡 Bon à savoir :

Plus la levée de fonds aura été préparée en amont, plus cette phase se déroulera sans difficulté. D’où l’intérêt d’impliquer le Directeur Administratif & financier dès le début du process !

 

 

Et après ? Bien utiliser les fonds et maintenir le cap de croissance !   

 

L’étape de closing est passée ? Félicitations ! Cependant, gardez bien en tête que la levée de fonds n’est pas une finalité en soi. En effet, elle se présente davantage comme un tremplin et le carburant nécessaire pour atteindre vos prochaines étapes de croissance !

 

Une fois les fonds reçus, il est essentiel de ne pas tomber dans l’une des erreurs courantes : dépenser sans surveiller. C’est précisément dans cette mission que le DAF revêt toute son importance ! En tant que gardien des comptes, il est chargé de veiller à une utilisation judicieuse des fonds en cohérence avec la stratégie établie et d’alerter le dirigeant avant que la situation financière de l’entreprise ne se détériore. Il conseille dans les grandes décisions et le pilotage de la performance.

 

C’est sans compter sur les autres et diverses missions du DAF qui trouveront également toute leur importance dans la croissance et la structuration de l’entreprise !

 

Que ce soit lors de la phase de préparation, durant les échanges avec les investisseurs, la due diligence ou après le closing, le Directeur administratif & Financier occupe une place centrale dans tout le processus de la levée de fonds. En tant que garant des données financières de l’entreprise, il exerce deux rôles : soutenir l’entrepreneur et rassurer les investisseurs. Deux éléments gagnants pour garantir les chances de réussite ! Étape majeure dans la vie d’une entreprise, la levée de fonds requiert une technicité certaine et des compétences rares. Par son caractère ponctuel et ses besoins très spécifiques, pourquoi ne pas plutôt faire appel à un DAF à temps partagé et bénéficier de tous les avantages de ce mode d’intervention ? Contactez-nous !

 

 

D’autres articles qui pourraient vous plaire

Indicateurs financiers & PME : Quels Kpis suivre en 2024 ?
#ActingTeam : Rencontre avec Sylvain Pont, DAF à temps partagé à Lyon
Mission RH à temps partagé : le passage à l’échelle d’une startup
Des compétences de haut niveau aux parcours riches
Des profils adaptés pour une intervention au bon niveau
Un réseau d’expertise et d’entraide très actif

Des questions ?

Vous souhaitez découvrir notre accompagnement en direction financière à temps partagé ?